Préparer la politique de formation 2017

En théorie, vous avez jusqu’au 30 septembre 2016, pour présenter la politique formation 2017 à vos représentants du personnel. En réalité, les entreprises, notamment les plus grandes, définissent leurs orientations de formation avant de partir en vacances. Voici quelques pistes pour s’y mettre.

Le montant des principales aides allouées par l’Agefiph a évolué au 1er avril 2016.

L’Agefiph attribue des aides financières aux entreprises qui embauchent des travailleurs handicapés. Leur montant diffère selon le type et la durée du contrat de travail proposé.

Devenu obligatoire avec la réforme de la formation, l’entretien professionnel doit permettre au salarié d’exposer son projet de formation ou d’évolution à son employeur. D’ici 2020, chaque salarié devra passer trois entretiens professionnels, à raison d’un tous les deux ans. Le premier devait avoir lieu au mois de mars.

A défaut, l’entreprise devra s’acquitter d’une amende d’un montant évalué à quelques dizaines de milliers d’euros (30 € multiplié par 100 heures, multiplié par le nombre de salariés de la société qui n’a eu ni entretien, ni formation ou évolution). Toujours selon la réforme, les salariés d’entreprises de plus de 50 salariés devront se voir proposer sur cette période deux de ces trois items : évolution professionnelle ou salariale, VAE (validation des acquis de l’expérience) ou formation certifiante, formation classique.

Premiers contrôles : mars 2022...

Issu de la loi Rebsamen, un décret fixant les modalités des réunions des instances du personnel dans les entreprises de plus de 50 salariés est paru le 14 avril, au Journal officiel : la visioconférence pourra être utilisée.

C'est l'un des changements apportés par la loi Rebsamen. Désormais, les entreprises de plus de 50 salariés

La 6e édition du baromètre Défis RH réalisé en exclusivité par Inergie pour Entreprise & Carrières et l'ANDRH livre quelques bonnes nouvelles. Selon plusieurs indicateurs convergents, les DRH envisagent une amélioration de la météo sociale, voire de l'emploi.

Dans notre précédent baromètre Défis RH, en 2014, nous constations un regain d’optimisme des DRH. La tendance se confirme cette année, pour la sixième édition de notre sondage exclusif auprès de la fonction RH, réalisé par Inergie en partenariat avec l’ANDRH. Si l’année écoulée est restée dominée par des « pratiques de rigueur », constate Luc Vidal, directeur général adjoint d’Inergie-groupe Obea, en charge du pôle opinion, les mois à venir s’annoncent meilleurs.